Il faut quitter White Hart Lane pour aller plus haut

Très bientôt, Tottenham bénéficiera d’une toute nouvelle enceinte pour jouer et fera ses adieux au mythique White Hart Lane. Le club pourra d’ailleurs se vanter d’avoir le deuxième plus grand stade (après Old Trafford de Man. United) du championnat avec plus de 61 000 places et se placera ainsi juste devant Arsenal et son Emirate Stadium de 60 000 places environ. Au-delà de ces chiffres, Tottenham ne taquine pas seulement son rival, il lui envoie également un message fort, celui de la prochaine bataille que vont se livrer les deux clubs.

On ne peut pas nier que depuis plus de 15 ans, Arsenal est resté régulier et est devenu l’un des plus grands clubs au monde, aussi bien au niveau du sportif, de la renommée et du financier. Les Gunners ont remporté quelques trophées et ont touché la Champions League de près (2006). Quand aux Spurs de Tottenham, ça a été plus compliqué mais le club s’est stabilisé dans le top 6 du championnat ces derniers temps à tel point que les spécialistes excluent dorénavant de parler de Big Four mais plutôt de Big Six (avec l’ajout de Tottenham et Manchester City).

Comme mentionné un peu plus haut, Tottenham et Arsenal vont se livrer bataille pour devenir sur le court et moyen terme, le club le plus puissant du Nord de Londres. Mais qu’est-ce-qui rend les Spurs si confiant ?

Premièrement, une rentrée d’argent conséquente, en passant de 36 284 à 61 000 places, Tottenham pourra compter sur une rentrée d’argent importante. Aujourd’hui, le club réussi souvent à remplir le stade actuel à 100% (pas difficile vu le faible nombre de places) et pourra continuer sur sa lancée avec plusieurs demandes d’abonnement en attente.

Mais ce n’est pas tout, le club est aussi dans une optique d’internationalisation et c’est prévue avec entre autres, un contrat avec la fameuse NFL. Il a été signé dernièrement pour permettre à la ligue américaine de proposer deux rencontres de NFL au minimum par an à Londres dans le prochain stade des Spurs. Ça peut paraitre peu voir inutile mais cela est un grand pas en avant pour faire connaître au maximum le club et son environnement, Tottenham aura donc une vitrine solide pour se faire connaître aux États-Unis. On peut également ajouter que Brad Friedel, l’ancien gardien joue un rôle important en tant qu’ambassadeur au pays de l’Oncle Sam.

Enfin, on peut aussi évoquer l’ambiance qui sera certainement encore plus chaude. En effet, le public de Tottenham est l’un des plus bruyant positivement parlant, il sait mettre l’ambiance que se soit à domicile ou à l’extérieur. Mais médiatiquement, il reste derrière des clubs comme Manchester United ou Liverpool. Justement, le club fera tout pour entrer dans la vraie cour des grands et pour cela, il est prévu qu’une tribune de 17 000 places soit mise en place derrière les cages de but. Les Spurs auront donc le plus grand kop du Royaume-Uni. Quand on sait qu’Arsenal est en crise au niveau de l’ambiance, Tottenham frappe assez fort.

Est-il donc possible, sur ces trois critères (financiers, sportifs et médiatiques), de voir Tottenham forcément passer au-dessus d’Arsenal ? Pas évident de répondre à cette question, disons simplement que Tottenham pourra réellement concurrencer son rival, un cap sera franchi et la première bataille pour la suprématie du Nord de Londres sera actée.

Source : https://thespurs.wordpress.com/2016/06/03/il-faut-quitter-white-hart-lane-pour-aller-plus-haut/

Catégories : Édito

Étiquettes : ,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.