Le dernier North London Derby à White Hart Lane

Dimanche dernier, Tottenham a offert une victoire symbolique à ses supporters, dans ce qui sera le dernier North London Derby à White Hart Lane.

Tottenham 2-0 Arsenal
But de Alli (55e) et Kane (58e sp)

Si y a bien un match qu’il ne fallait pas rater, c’était bien celui-là. Le tout dernier match opposant Tottenham et Arsenal, à White Hart Lane. Comme vous pouvez le voir, les Spurs se sont imposés sur un bon petit 2-0.

Le match a été plié en trois minutes, en début de seconde période. Comme presque toujours, c’est Eriksen qui a débloqué le jeu, dans la défense adverse, il provoque et tente un tir, qui fut repoussé. Alli, en bon opportuniste n’hésite pas y aller de son tir, pour ouvrir le score, bien aidé par la défense inamovible des Gunners.

Sur une nouvelle action, c’est Kane qui rentre dans la surface et obtient un pénalty, suite à une faute de Gabriel. Notre jeune attaquant transforme le pénalty et fait le break, paralysant au passage Petr Cech et faisant honneur au surnom de « Penalty Merchant » que les réseaux sociaux lui donnent. Ceci lui permet de dépasser Gareth Bale et de devenir le meilleur buteur de Tottenham lors des North London Derbies de Premier League.

J’ai évoqué plus haut, que Tottenham s’est imposé sur un « petit » 2-0, car je considère que la défense d’Arsenal aurait pu couler encore plus, si certaines occasions avaient trouvé les filets. Juste de mémoire, je pense notamment au tir de Vertonghen, ainsi que la tête de Dele, après un centre de Kane.

Mais ce n’est pas une raison pour se plaindre, d’ailleurs avec ces deux buts, l’affiche opposant Arsenal et Tottenham est devenu officiellement, la plus prolifique du championnat avec 141 buts (80 pour Arsenal et 61 pour Tottenham).

J’ajoute avoir été surpris du choix de Pochettino de mettre Kyle Walker sur le banc, mais voir Trippier faire le boulot contre un club comme Arsenal, rassure un peu. On se dit que finalement, sur le banc, il y a encore quelques éléments qui montrent de l’envie et haussent leur niveau quand il le faut.

Cette victoire, la neuvième de suite en championnat vient clore un des chapitres du stade et permet au club d’être assuré de finir devant son ennemi intime, 22 ans après. À défaut de pouvoir poursuivre l’aventure à White Hart Lane, on espère que Wenger restera à la tête du club, encore quelques temps.

Catégories : Match

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.