Tottenham v Swansea 5-0 ( PL #14 ) : Les Spurs réagissent de belle manière

Samedi après-midi Tottenham a facilement ( et joliment ) disposé d’une faible équipe de Swansea grâce à des doublés de Kane et Eriksen et un bijoux de Son. Que l’époque Michael Laudrup parait loin pour les Swans. Après un superbe demi-match face à Chelsea et un mois de novembre compliqué les Lillywhites avaient besoin de relancer la machine. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la réaction n’aura pas tardé.

kane-vs-swansea

Gustave Flaubert a dit « On se sauve de tout par l’orgueil » 


Le retour du « vrai Tottenham »

La rencontre face au Blues avait laissé des traces. Le « it hurts » de Harry Kane post-match résonné en chacun de nous tant le score ne faisait pas éloge de la performance réalisé par les Spurs ce soir là ( on pense aussi à vous City ). Mais comme Pochettino l’a évoqué en conférence de presse cette semaine, les joueurs avaient parfaitement compris que le seul moyen de se faire justice passerai par un retour au fondamentaux, le travail. Et de son propre aveu l’intensité des sessions de la semaine reflétée parfaitement l’orgueil de ses soldats, leur volonté de retourner au combat, comme avant.

A en croire le coach argentin la mission est accompli, « today we look like Tottenham again » déclare-t-il après le match. Et on ne peut que lui donner raison, outre le score fleuve, la performance globale est à retenir. Et même si la qualité de l’adversaire nécessite de nuancer les propos qui vont suivre, reste que chaque joueur a parfaitement joué sa partition, et ce malgré l’absence de deux des meilleurs artistes de la troupe.

En effet même si l’équipe enregistrait le retour de suspension de Danny Rose, celui de Toby Aldeweireld se fait toujours attendre. Le belge qui s’était entrainé normalement tout la semaine semblait pourtant prêt a jouer dès ce week end, mais ne figure finalement pas sur la feuille de match. La situation d’Erik Lamela reste aussi préoccupante, le club ne communiquant rien sur la blessure de l’argentin si ce n’est « une gêne à la hanche ». Cela rappel malheureusement sa situation lors de sa première saison, lorsque une blessure au dos l’avait tenue éloigné des terrains la saison entière.

Le retour d’un « vrai pressing »

Mais malgré l’absence du patron de la défense Hugo Lloris a encore une fois gardé ses cages inviolées. Les Spurs restant ainsi la meilleure défense du royaume, et ce au prix d’un excellent effort collectif, un harcèlement de la 1ère à la 90e minute, et une intensité retrouvée, en témoigne les 29 duels remportés contre 11 pour les visiteurs. Bob Bradley ( entraineur de Swansea ) reconnait lui-même que les locaux étaient plus rapides et plus forts physiquement.

D’un point de vue tactique le bloc des Spurs est clairement monté d’un cran par rapport aux dernières sorties, à l’image de la première mi-temps à Stamford Bridge.

dier-veth-v-swansea

En témoigne les positions très hautes de Dier et Verthongen, amenés à diriger le jeu et à déplacer le bloc adverse à l’aide de longues transversales. Ce qu’ils ont d’ailleurs parfaitement fait tout au long des 90 minutes, le belge lançant à merveille Sissoko dans le dos de la défense avant que le français ne décale Eriksen pour le 5-0.

dier-passes verth-passes

Le socle défensif est en place et le duo Wanyama-Dembele commence à trouver une certaines alchimie. Même si le Kenyan a tendance à encore trop monté, et commet encore quelques approximations techniques, les deux milieux alternent bien leurs positions couvrant leurs montées respectives. Et l’effet direct de cette stabilité arrière est une attaque bien plus entreprenante.

Une attaque enfin libérée ?

La vérité de ce match ne tendra pas à répondre à la question dans sa globalité. Primo, parce qu’il ne s’agit que de 90 minutes et secundo, une fois de plus il faut mettre en perspective la fragilité de la structure dont dispose Bob Bradley. Néanmoins l’animation fut bien moins stéréotypée qu’à l’habitude. Beaucoup d’actions se sont construite sur du jeu rapide, en une touche, comme pour le but du 3-0. « Libéré » des taches défensives Dele Alli a paru très en jambes, dans un rôle d’électron libre autour de Kane. Le golden boy et Son ont apporté une profondeur nécessaire afin de varié les attaques. Outre leurs doublés Kane et Eriksen ont aussi paru plus entreprenant. 8 tirs pour l’anglais quant au danois, il est le deuxième joueur à avoir touché le plus de ballons côté Tottenham ( 94 ) contre 102 pour Eric Dier.


Le plus frustrant avec ce genre de victoire c’est qu’au final il n’y a pas grand-chose à dire. En soit la tactique et les joueurs alignés sont les mêmes que face à Chelsea ou de façon plus comparable, face à West Ham. Il peut s’agir d’un déclic mental des joueurs qui en font tout simplement plus sur le terrain. En pressant et faisant les efforts nécessaires ils s’assurent d’étouffer l’adversaire tout en se facilitant le travail offensif. Malheureusement outre, peut être, un certains relâchement, les blessures et le calendrier de Novembre avait eu raison de cette tactique.

En bref, les Spurs voient enfin la lumière au bout du tunnel et la fin d’année s’annonce radieuse à condition de rester sérieux. Les autres résultats de cette journée ( défaite de City et Liverpool ) permettent aux pensionnaires de White Hart Lane de rester à 3 points du podium et 4 de la seconde place avant la réception du CSKA Moscou et un déplacement qui nous fait déjà salivé, à Old Trafford.


 

Les notes de la communauté :

Pour voter lors de prochains matchs rendez vous sur le Forum ou sur la page Facebook

Hugo Lloris (7) : Difficile de noter le Niçois qui n’a strictement rien eu à faire, si ce n’est une bonne sortie aux poings en fin de match

Kyle Walker (8) : A ceux qui en doutaient encore, le meilleur arrière droit de PL c’est lui

Eric Dier (7.5) / Jan Verthongen (7.5) : Les deux tours de contrôles ont parfaitement cadenassé les quelques velléités adverses tout en distribuant très justement le jeu

Danny Rose (7) : Moins en vue que s’on compère de droite Danny nous gratifie encore de quelques très bonnes montées tranchantes, mais manque la finition

Victor Wanyama (7) : Deux bonnes performances d’affilées, on y est … enfin

Mousa Dembele (7.5) : Plus discret qu’à l’accoutumé, il est néanmoins toujours aussi précieux pour épauler Wanyama

Heung Min Son (7) : Il double sa note, et ce n’est pas la première fois, preuve de son irrégularité … mais quel but

Dele Alli (7) : On retrouve le vrai Dele, malin pour obtenir le penalty, il porte encore un peu trop la gonfle

Christian Eriksen (8) : 3 buts en 2 matchs, et une passe « accidentelle », même si le danois disparait parfois encore il n’a pas perdu son sens de la finition

Harry Kane (8.5) : The King is back, long life the King

Moussa Sissoko (6.5) : Une entrée propre ponctuée de sa première action decisive

Harry Winks ( non noté )

Josh Onomah (non noté )

 

 olive-et-son

Ne me jugez pas … Cliquez pour les highlights c’est tout …

Catégories : Match,News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.